Etroubles, une commune en mouvement

   Riduci

L’été 2008 a représenté pour notre commune une saison assez mouvementée en raison des divers dossiers que nous avons analysés. Je commence par vous présenter celui qui concerne l’ancienne «résa Bertin».

Sur les budgets 2007 et 2008, nous avions prévu d’acheter à la famille d’Yvonne Proment-Bertin l’ancienne scierie située à l’entrée de notre bourg. Nous avions ensuite élaboré différents projets en vue de la récupération de cette structure. Les premières questions que nous nous sommes posées, dès le début, ont été: qu’est ce que nous allons installer dans cette structure? Quels sont les points critiques de notre commune?

Au moment de l’achat, nous envisagions d’y déplacer le centre de dépôt des ordures, qui se trouve actuellement sur le parking des Vourpellières, et de le gérer en collaboration avec les communes voisines de Saint-Oyen, d’Allein et de Saint-Rhémy-en-Bosses (qui n’ont malheureusement pas été disposées à mettre en place cette opération), d’y aménager une structure couverte pour le marché des dimanches et vendredis et d’y réaliser une centrale de chauffage urbain (idée devenue impraticable du fait, d’une part, de coûts d’entretien et de réalisation très élevés et, d’autre part, de l’absence à la fois d’un réseau de distribution de l’eau chaude et d’une politique forestière rentable).

Nous avons alors analysé la situation du point de vue de l’architecture et de l’urbanisme, compte tenu de la localisation de la « résa », située dans une position très favorable, à l’entrée du bourg, de son état d’entretien et des choix artistiques, culturels et de promotion que notre Commune opère depuis quelques années.

Et nous avons fini par opter pour la réalisation d’une structure susceptible d’accueillir la bibliothèque, l’Office Régional du Tourisme et le centre d’exposition.

Actuellement, notre bibliothèque,  née au deuxième étage de l’ancienne Cooperativa, occupe les deux étages de ce bâtiment.

Le musée s’en trouve un peu sacrifié, puisqu’il ne dispose plus d’un salon et que ses objets sont éparpillés dans plusieurs immeubles privés de notre commune, mis gentiment à notre disposition par quelques Étroblein.

La nouvelle bibliothèque ne renfermera pas plus de livres, mais les espaces de lecture seront améliorés et elle pourra redevenir un lieu où jeunes et moins jeunes peuvent se rencontrer, lire, étudier et écouter de la musique.

L’office de tourisme, actuellement installé dans un bâtiment privé dont les frais de location et de gestion sont très élevés, mériterait une analyse sérieuse et ses initiatives auraient besoin de ressources financières accrues.

Le centre d’exposition se trouve aujourd’hui dans la nouvelle salle de gymnastique mais, si nous voulons faire d’Etroubles un lieu de culture et d’accueil d’un certain niveau et présenter une offre de bonne qualité tout au long de l’année, nous avons tout intérêt à nous doter d’un centre convenable. Les frais de fonctionnement s’en trouveraient réduits, notamment les frais de préparation de la salle en fonction du type d’exposition, sans compter que nous pourrions ainsi accueillir des expositions de qualité. Nous avons également prévu des espaces pour nos sapeurspompiers volontaires, des places de stationnement desservant la maison communale, des magasins pour le dépôt de matériaux divers et un local pour accueillir l’artisanat de chez nous.

D’un point de vue architectural, il s’agira d’une structure particulière, en bois, pierre et verre, qui attirera certainement l’attention du voyageur et l’invitera à s’arrêter pour la visiter. Une telle structure comportera sans doute des efforts économiques pour notre administration, mais le but est d’y réunir plusieurs services strictement liés entre eux (Office Régional du Tourisme, bibliothèque et centre d’exposition sapeurs-pompiers, cantonniers et dépôt de matériaux divers).

Nous pensons, par ailleurs, qu’avec la construction de la nouvelle route et la récupération de l’ancienne centrale Bertin, la « résa Bertin » et les prés environnants, situés à l’entrée de notre commune, méritent une requalification adéquate et donc un effort particulier. Contrairement à ce qui avait été prévu par le passé, nous n’allons pas bâtir une structure nouvelle, en sacrifiant d’autres terrains, mais récupérer une portion de territoire déjà compromis qui, en raison de sa position à l’entrée du bourg, est une mauvaise carte de visite pour notre commune.

Les différentes autorisations ayant été obtenues, l’avant-projet a été approuvé par le Conseil communal et transmis en vue de  l’obtention d’un financement Fospi: la réponse devrait nous parvenir avant le mois de juin 2009.

Cette nouvelle structure, qui accueillera le bureau d’informations, la bibliothèque et des expositions, servira également de point de départ pour visiter l’ancienne centrale Bertin, le musée en plein air, l’ancienne laiterie du bourg, le trésor de l’église, la tour de Vachéry, la zone sportive, la nouvelle centrale Menouve et profiter des nombreuses promenades qui enrichissent l’offre touristique de notre commune.

Tout cela dans le but d’attirer les visiteurs et de faire d’Etroubles une étape obligée pour ces milliers de voyageurs qui empruntent la route nationale n° 27 du Grand-Saint-Bernard et qui pourrons nous connaître grâce aux actions promotionnelles efficaces et ponctuelles que nous nous proposons de mettre en place.

A ce moment-là, c’est le secteur agricole qui entrera en jeu, un secteur que nous n’avons absolument pas oublié. J’imagine à ce stade la réouverture d’une laiterie de moyennes dimensions, pour travailler nos produits et en améliorer constamment la qualité, ainsi que d’une boucherie qui traitera notre viande. J’imagine aussi la vente directe de ces produits et, partant, la possibilité d’assurer des revenus adéquats et des places de travail à un certain nombre d’Étrobleins.

Je citerais là l’exemple de la boulangerie, qui peut nous faire comprendre le potentiel que nous avons sur place, surtout en ce qui concerne la vente. Il nous suffit de collaborer les uns avec les autres, de mettre sur pied un système de production, de transformation et de vente efficace, et le succès est garanti.

Syndic



Torna al menù di accesso rapido